"A Bahreïn, l’absence de droits humains balise le chemin d’une montée de la violence"

Facebook
ВКонтакте
share_fav

Le cheikh Maytham al-Salman posant devant une plaque en hommage au jeune Tunisien qui a involontairement déclenché les printemps arabes de 2011, dans les locaux de la FIDH à Paris © Thomas Cantaloube Depuis le soulèvement de 2011, le micro-État de Bahreïn a disparu des écrans radars. Pourtant, la situation des droits humains ne fait que s’y détériorer. Maytham al-Salman, directeur de l’ONG Bahrain InterFaithn, en appelle à la pression de l’Occident pour faire changer les choses.

посмотреть на Mediapart
#chiites
#droits humains
#printemps arabe
#droits de lhomme
#bahreïn
#printemps arabes
#arabie saoudite
#démocratie