Policiers attaqués: la Grande-Borne, cette cité qui devait être idyllique

Policiers attaqués: la Grande-Borne, cette cité qui devait être idyllique

i>TELE

Elle devait être une cité idyllique, une "ville civilisée à l'échelle d'affinités humaines" selon les mots, datant de 1971, de son architecte Emile Aillaud. Aujourd'hui la cité de la Grande-Borne, située dans l'Essonne entre Viry-Châtillon et Grigny, est devenue une zone de non-droit. C'est ici, dans cette cité de 13.000 habitants aussi grande qu'une ville comme Le Bourget, que les quatre policiers ont été agressés samedi 8 octobre. Pour Jean-Michel Decugis, chef du service "police-justice" d'iTELE, la Grande-Borne est devenue "un ghetto social et racial". "La Grande-Borne, ce sont les premiers incendies de bus, les caillassages, les guets-apens tendus aux policiers, aux pompiers, les tirs de mortier pour les fêtes du 14 juillet", précise le journaliste.
view i>TELE