"Omar m'a tuer" : l'ADN sur des scellés n'est pas celui d'Omar Raddad

"Omar m'a tuer" : l'ADN sur des scellés n'est pas celui d'Omar Raddad

Sud-Ouest

Omar Raddad, avait été condamné en 1994 à 18 ans de réclusion criminelle, avant de bénéficier d'une libération conditionnelle en 1998 suite à une grâce présidentielle partielle .
Les empreintes génétiques récemment retrouvées sur trois scellés de l'affaire Omar Raddad ne "matchent" ni avec celles du jardinier... Lire la suite

view Sud-Ouest