Les enfants sont sources de joie pour les pères, de stress pour les mères

Slate.fr
«Tu verras, c’est que du bonheur.» On commence à le savoir, cette promesse faite aux futurs parents s’avère généralement fausse. En tout cas, il est évident qu’elle occulte bien des moments que l’on peut rechigner à qualifier de «sources de bonheur intense». Pourtant, il semble qu’elle puisse se révéler vraie… pour les pères. C’est ce que conclut une vaste enquête menée par l’université américaine de Cornell. Les auteurs de l’étude ont analysé des enquêtes de 2010, 2012 et 2013 portant sur la façon dont les Américains emploient leur temps. Ils se sont particulièrement intéressés aux déclarations de 12.000 parents sur la gestion de leur temps libre et leur état émotionnel général. Il en ressort de manière très claire que les enfants sont sources de joie pour les pères, quand ils procurent du stress aux mères. Et ce n’est certainement pas parce que les mères seraient naturellement plus stressées, débordées et surprotectrices que les hommes, mais simplement le résultat de la façon dont pères et mères dédient distinctement du temps à leurs enfants. Quotidien contre «temps de qualité» Ainsi, les mères passeraient davantage de temps à se consacrer au soin, à la préparation des repas, aux tâches ménagères et plus largement à l’organisation du foyer, quand les pères eux, vont passer «du temps de qualité» avec leurs enfants, c’est-à-dire, majoritairement, des ... Lire la suite
view Slate.fr