Femmes et djihad : non, la violence n’est pas l’apanage des hommes

Femmes et djihad : non, la violence n’est pas l’apanage des hommes

ELLE

Une voiture piégée avec des bonbonnes de gaz garée près de Notre-Dame de Paris, début septembre, aurait pu créer la terreur. Derrière cette tentative d'attentat, trois jeunes femmes radicalisées. Comment, en 2016, un commando féminin peut-il être prê...
A lire sur elle.fr

view ELLE