Terrorisme : La France a besoin de tolérance zéro [Replay]

Terrorisme : La France a besoin de tolérance zéro [Replay]

Contrepoints

Par Guy Sorman.

Les Français sont abasourdis par le meurtre du prêtre Jacques Hamel à Saint-Étienne-du-Rouvray. Ils le sont plus encore par l’incompétence des services de sécurité et de la magistrature.

La lourde facture de l’incompétence de l’Etat dans ses fonctions régaliennes

Les deux meurtriers étaient connus de la police : un d’entre eux avait été incarcéré, puis libéré par un juge qui avait cru sottement aux promesses de rédemption d’un voyou de 19 ans. L’autre était soupçonné par les services de renseignement de planifier un attentat imminent, mais l’information n’a pas atteint la police. Ceci rappelle le désordre sécuritaire qui existait aux États-Unis avant l’attentat du 11 septembre 2001.

Il serait grand temps que les dirigeants français comprennent que nous ne sommes pas plus en guerre contre l’Islam que contre l’islamisme, une vieille thèse à la Samuel Huntington, dénuée de sens, mais confrontés à des criminels ordinaires pour qui le djihad est une couverture qui légitime, à leurs yeux, un désir de violence totale. Rappelons que tous les prétendus djihadistes en France et en Belgique avaient tous commis des délits antérieurs, avaient tous été arrêtés par la police et que tous souffraient de troubles psychiatriques repérés par des médecins et leur famille. Il n’est donc d’aucune utilité, comme s’y emploie le gouvernement Hollande, totalement à côté de la plaque, de faire patrouiller des jeunes militaires sur les plages et dans les rues de Paris. La lutte contre ce nouveau banditisme exige du renseignement en amont, une coordination entre police et justice et de garder en prison les délinquants condamnés et dangereux.

Au lieu de grands discours sur la guerre contre l’islamisme et des opérations militaires, on suggérera que les djihadistes ne soient traités que comme des criminels ordinaires. Et que l’on applique en France la méthode new-yorkaise de la tolérance zéro : tout délit, aussi insignifiant soit-il, mérite d’être traité sévèrement, les juges doivent être irascibles et les peines exécutées. Ce qui a permis de réduire massivement la criminalité à New York, imitée par la plupart des métropoles américaines, vaudrait pour la France. Ce qui suppose, en France, une profonde évolution de la pensée sécuritaire : le gouvernement actuel en paraît incapable.

Sur le web

Cet article Terrorisme : La France a besoin de tolérance zéro [Replay] est paru initialement sur Contrepoints - Journal libéral d'actualités en ligne

view Contrepoints