Après Engie, l’Etat veut faire la lumière sur les accords fiscaux des autres entreprises

Après Engie, l’Etat veut faire la lumière sur les accords fiscaux des autres entreprises

Le Monde

Bruxelles soupçonne le groupe énergétique français, encore propriété de l’Etat à hauteur de 33 %, d’avoir bénéficié d’une aide d’Etat illégale grâce à des accords fiscaux passés avec le Luxembourg.

view Le Monde