Radicaux libres, par François Sureau

La Croix

Il est peu de mots qui en disent aussi long que celui de déradicalisation. Il ouvre, d’abord, un abîme dans le langage : d’un côté il existe semble-t-il toujours un « Parti radical », ou, plus étrange encore, un « Parti radical de gauche », qui regroupe, croit-on savoir, ceux de nos compatriotes de gauche qui sont les moins radicaux. Personne ne leur en veut ni ne songe à les enfermer. Personne ne propose non plus de déboulonner les statues d’Herriot, le radical par...

view La Croix