Le gouvernement refuse de reprendre une partie de la dette colossale de la SNCF

L'Usine Nouvelle

PARIS (Reuters) - Le gouvernement français juge désormais inopportun de reprendre une partie de la dette de la SNCF en raison de la situation des finances publiques, contrairement à ce qu'avait laissé entendre le Premier ministre en juin, pendant la grève des cheminots, selon un rapport remis lundi au Parlement. Selon un rapport remis lundi au Parlement, […] Lire l'article

view L'Usine Nouvelle